lundi 30 mars 2015

Gravure par électrolyse, propre, facile, précis, écologique, génial


La gravure par électrolyse  consiste à appliquer à une plaque de cuivre vernie, gravée et prête à être mordue un courant électrique continu pour créer des entailles comme le ferait un acide ou du perchlorure de fer.On trempe la plaque dans une solution de sulfate de cuivre, produit encore considéré comme "Bio". On l'utilise pour éviter le Mildiou dans nos vignes.


Avantages:

Les solutions ne se dégradent pas à l'usage et peuvent même être utilisées pendant des années et ne posent éventuellement pas de problème  d'évacuation : "C'est du bio".
Aucun dégagement de gaz ou vapeurs toxiques n'est généré.
Le dos des plaques n'a pas besoin de protection.
On peut arrêter à tout moment la morsure en coupant l’alimentation électrique. Il n'est pas nécessaire de sortir la plaque si on doit s'absenter.
Les dangers d'électrocution sont quasi nuls, la tension et le courant étant très faibles (0,5 à 1 volts et 0,5 à 2 ampères).
Le prix de revient est très faible et c'est surtout propre et sans danger.

Inconvénients: 

Pratiquement aucun.
Le vernis a tendance à se décoller. Il est donc très important de dégraisser le plaque avant de la vernir. La sauce de soja (de bonne marque) est efficace.

Matériel:
Une source de courant continue dont l'ampérage est réglable.
Un bac en matière plastique  env. 3 €
Une plaque ce cuivre pour la cathode ou mieux une grille de barbecue (9 à 15 € selon sa taille) adaptée à la dimension du bac et surtout de la plaque à mordre Une  distance de 1 à 3 cm entre la grille et la plaque convient ce qui évite de trop grandes quantités de sulfate de cuivre.
2 pinces crocodile
Du sulfate de cuivre vendu au kilo chez les droguistes (env.25 €)
Pour la gravure sur Zinc, on utilise du sulfate de Zinc et pour l'acier, du sulfate de fer
Y

Solution sulfate de cuivre:
Une solution à 16 gr par litre fait parfaitement l'affaire. Ce n'est pas corrosif, ça ne tache pas sauf le dessous des ongles qui bleuit un peu.


Source de courant continue: mon appareillage: 
au début: 

On peut également utiliser un chargeur de batteries 6 V qui fournit 2.8 V eff. et permet de bonnes morsures, par contre les petits chargeurs fournissant 1 à 12 V ne sont pas assez puissants et la tension aux bornes de la cuve chute considérablement (0.18 V pur une alimentation 12 V dans mon expérience).

puis:
Finalement j'ai investi dans une alimentation stabilisée 15 V 3 A (C'est beaucoup plus confortable. env 70 €) dont on peut contrôler le voltage de sortie (1volt c'est parfait) et l'ampérage suit, mais j'ai essayé 10 volts et ça va aussi. Pour que ça marche il faut une plaque bien dégraissée.La sauce de soja est efficace.

J'ai aussitôt abandonné le perchlorure de Fer effroyablement salissant ou l'acide nitrique terriblement dangereux.

 L'appareil dans ma cuisine: Les enfants ne craignent ni l'intoxication, ni les taches, ni les brulures !




Quelques exemples:
Chaine des Puy, Eau forte mordue 40 mn
Plaque mordue 40 minutes





Image imprimée



Petite maison:

Cuivre: Eau forte et aquatinte mordue durant 5 à 20 minutes selon l'intensité



Image imprimée




Quelques imperfections du procédé se feront jour avec l'expérience
Bibliographie:
On trouvera de plus amples informations  sur l'excellent site de Cédric Green 

Galvanoplastie : Wikipedia

 http://aquatinte.forumactif.com/t240-gravure-par-electrolyse

   Mise à jour le 17/02/2017

2 commentaires: